LOADING

Type to search

Management

L’Assemblée Nationale se tourne vers une start-up française pour l’échange de fichiers entre parlementaires

Share
(Source)

C’est une petite victoire pour la souveraineté européenne. De manière discrète, l’Assemblée Nationale a passé un appel d’offres pour proposer aux parlementaires français de s’équiper d’une nouvelle solution pour encadrer les échanges de fichiers. Et c’est Wimi, une  start-up tricolore issue du start-up studio Adventures qui l’a remporté. « L’Assemblée Nationale a choisi l’une de nos solutions qui consiste à partager des documents avec un drive on et off line », détaille Antoine Duboscq, fondateur d’Adventures et Wimi.

Cette solution, pour le moment optionnelle pour les députés et les attachés parlementaires, vient en remplacement des outils utilisés jusque-là, comme Google Drive ou Dropbox, devenus sensibles depuis l’entrée en vigueur du Patriot Act aux Etats-Unis. Celui-ci autorise la justice américaine à se saisir des données hébergées chez ces entreprises, les rendant potentiellement vulnérables. Les datas stockées par Wimi le seront en France, sur les serveurs de Scaleway. (Suite).

Tags: