LOADING

Type to search

Business Finance France Réglementation

UBS : les questions posées par une condamnation historique

Share
(Source)

Montant record oblige, l’amende de 3,7 milliards d’euros infligée mercredi à UBS pour blanchiment de fraude fiscale et démarchage bancaire illicite – avec 800 millions d’euros de dommages et intérêt pour l’Etat – fera date dans l’histoire de la justice française. Ce jugement laissera aussi des traces dans la finance.

 Comment réagit la place financière ?

« Les banques pourraient réduire encore la voilure sur certaines pratiques, même si elles sont légales, pour ne pas prendre le moindre risque, notamment en termes d’image », estime un connaisseur du secteur de la banque privée, en référence à des activités menées dans les centres dits « offshore », par exemple dans les Caraïbes.

Aux dires de certains, même si « UBS a pris pour les autres », les mauvaises habitudes du secteur en matière d’évasion fiscale sont de l’ordre du passé. Avec la mise en place de  l’échange automatique d’informations sur les comptes bancaires des clients entre administrations fiscales, les banques sont sous pression pour être irréprochables. « Aujourd’hui, il n’y a pas une banque qui vous prendra comme client si elle n’est pas certaine que vous n’êtes pas totalement ‘clean’ fiscalement », assure un banquier.

En revanche, celui-ci estime que la décision du tribunal pourrait remettre de l’ordre dans les pratiques des banques suisses en matière de démarchage. « Il y a toujours des banquiers suisses qui se baladent en France. Ils ont droit de servir des clients existants mais ils n’ont pas droit d’en démarcher de nouveaux. Avec cette décision, il va y avoir beaucoup plus de vigilance », avance-t-il. (Suite)